Actualités

Le CATPC et Renzo Martens participent à la Biennale de Venise en 2024

Image, de gauche à droite : Ced’art Tamasala (CATPC), Matthieu Kasiama (CATPC), Renzo Martens, Hicham Khalidi, Mbuku Kimpala (CATPC). Photo: Koos Breukel, 2023

Renzo Martens, le Cercle d’Art des Travailleurs de Plantation Congolaise (CATPC) et le curateur Hicham Khalidi fourniront l’entrée néerlandaise à la Biennale de Venise 2024. Le projet commun sera ouvert au public à partir du 20 avril 2024 au Pavillon Rietveld à Venise et simultanément au White Cube à Lusanga, en République Démocratique du Congo (RDC). Cette entrée néerlandaise consistera donc en deux présentations directement reflétées et connectées.

Pour la première fois dans l’histoire de la Biennale de Venise et du Pavillon Rietveld, une communauté qui vit et travaille sur une des plantations qui a financé et continue de financer le monde de l’art, se représentera elle-même.

“Notre contribution à la mémoire collective, par le biais d’une exposition dans le pavillon hollandais, sera une merveilleuse occasion de restituer à l’humanité les fruits de nos recherches sur l’histoire des cubes blancs, qui sont intimement et souvent honteusement liés aux plantations, ce dont personne ne parle.

Des réflexions significatives et sincères seront produites à partir de ces réalités – plantations et institutions d’art – qui se rencontrent. Les questions de soins, de réparation, de guérison et de restitution deviennent inévitables, car aucun cube blanc ne peut prétendre à la décolonisation tant que les communautés des plantations ne sont pas capables de se décoloniser elles-mêmes.”

– Ced’art Tamasala, au nom du CATPC

Consultez l’annonce du Fonds Mondriaan ici. Plus d’informations suivront bientôt.

Into the Great Wide Open

31 août – 3 septembre 2023

Plusieurs œuvres du CATPC et de Renzo Martens seront exposées dans le cadre du programme artistique du festival Into the Great Wide Open.

L’installation Why Plantations Matter sera répartie dans la forêt de Vlieland et dans le musée Huys de Tromp. Dans la forêt, vous trouverez la Plantation Monoculture d’Athanas Kindendie / CATPC – une sculpture qui critique la monoculture de palmeraies qui a pris possession de la terre pendant un siècle et l’a complètement épuisée – et le Balot NFT. Au musée, la série Plantations and Museums sera exposée.

Il y aura également une discussion avec Renzo Martens le 1er septembre, à partir de 10h30, et deux projections de White Cube le 2 septembre, de 16h00 à 17h20, et le 3 septembre, de 12h00 à 13h20.

Plus d’informations ici.

Ce programme a été créé en collaboration avec le CATPC et Human Activities, dans le cadre du programme White Cube aux Pays-Bas. Le programme vise à décoloniser non seulement le monde de l’art, mais aussi les plantations qui ont financé le monde de l’art. Le programme est soutenu par le Fonds Mondriaan.

Article d’opinion de Renzo Martens sur le NRC

7 juin 2023

Image : Capture d’écran de la publication de Renzo Martens sur le CNR, y compris “On the loose” de Jan Dibbets (1969) – Photo : Musée Stedelijk d’Amsterdam

Le 7 juin 2023, l’article de Renzo Martens sur le lien entre les travailleurs des plantations et le Stedelijk Museum Amsterdam a été publié. Martens commence par présenter le travail de l’artiste néerlandais Jan Dibbets qui, en 1969, a creusé les quatre coins du Stedelijk Museum pour exposer ses fondations et remettre en question l’existence du musée. Cinquante ans plus tard, tout en continuant à spéculer sur la poursuite effrénée du travail dans les plantations, le Stedelijk n’a toujours pas rendu hommage aux travailleurs des plantations qui ont contribué à la construction du musée. Martens écrit :

“La vérité est que les travailleurs des plantations sont les co-auteurs de chaque mur, de chaque rayon de lumière et de chaque ligne de perspective.”

Lisez l’article complet ici sur NRC (Hollandais).

CATPC Walk & Talk

19 mars 2023 – 15.00-16.00

Oude Kerk Amsterdam


Image: Ced’art Tamasala et Matthieu Kasiama (CATPC) installant l’exposition solo “Judgment of the White Cube” d’Ibrahim Mahama au White Cube à Lusanga, photo : Dareck Tuba, 2022

Rejoignez le CATPC (Cercle d’Art des Travailleurs de Plantation Congolaise) pour réfléchir à l’exposition d’Ibrahim Mahama Judgment of the White Cube de l’année dernière dans leur musée situé au milieu d’une plantation, le White Cube Lusanga, depuis le site de la dernière exposition de Mahama Garden of Scars à l’Oude Kerk, Amsterdam.

En parcourant Garden of Scars, Matthieu Kasiama, Mbuku Kimpala et Ced’art Tamasala, membres du CATPC, évoqueront leur collaboration de longue date avec Mahama en relation avec leur propre pratique artistique. Ils annonceront également le prochain programme du White Cube, qui vise à décoloniser non seulement le monde de l’art, mais aussi les plantations qui ont historiquement financé le monde de l’art. Le public est invité à participer à la réflexion sur la manière dont les musées peuvent contribuer à la décolonisation et dont l’art peut être régénérateur.

Cet événement est le premier du programme du White Cube aux Pays-Bas. En ouvrant le dialogue sur la décolonisation entre le CATPC et les institutions néerlandaises, dont beaucoup ont été financées par les bénéfices tirés des plantations, le programme se concentre sur la création d’échanges de connaissances égaux et sur la décolonisation de l’endroit qui en a le plus besoin : la plantation.

Achetez des billets ici. De plus amples informations sur le prochain programme White Cube seront bientôt publiées.