Programmation du White Cube

Avec l’édification du White Cube, les mécanismes par lesquels les plantations soutiennent le monde de l’art sont inversés. Le White Cube attire le capital et la visibilité nécessaires à l’invention d’un nouveau modèle écologique et économique sur place à Lusanga : la post-plantation.

Ce modèle est soutenu par la programmation du White Cube conçue par la CATPC, qui unifie la production artistique avec l’agroforesterie expérimentale. Ceci a donné la récolte d’un premier lot de cacao, mais également la création de différentes sculptures, réalisées en argile avant d’être coulées en chocolat. En 2017, l’exposition de ces sculptures au SculptureCenter a été nommé « l’exposition la plus provocateur de l’année » par le New York Times.

Plus récemment, la coopérative a commencé à réaliser des films et des œuvres performatifs. La programmation du White Cube de 2018 a débuté avec la résidence du poète, musicien et réalisateur Baloji. Baloji a tourné en collaboration avec le CATPC la vidéo Peau de Chagrin – Bleu de Nuit, qui figure sur son album« 137 Avenue Kaniama », sorti en mars 2018. Parallèlement à cette vidéo, CATPC et Baloji ont préparé une œuvre qui a eu sa première à la 21ème Biennale de Sydney.